Protection de l’eau

Amélioration des techniques de nettoyage en cas de déversement pétrolier

Les équipes d’intervention d’urgence de CEPA sont bien entraînées à nettoyer et assainir les sites ayant subi des déversements, mais elles recherchent sans cesse des méthodes plus efficaces pour gérer ces derniers. En partenariat avec l’Association canadienne des producteurs pétroliers, CEPA a lancé tout un éventail de projets de recherche avec la Société royale du Canada. Ceux-ci ont débouché sur de plus amples recherches avec une équipe de l’Institut international du développement durable – Région des lacs expérimentaux, qui a réalisé une expérience à Kenora, en Ontario.

Bien que nombreuses études se soient penchées sur le comportement du pétrole dans l’eau, la Freshwater Oil Spill Remediation Study (étude d’assainissement de l’eau douce en cas de déversement pétrolier) examine plus en détail la réaction d’un écosystème d’eau douce tel qu’un lac face à un déversement de pétrole brut et de bitume dilué issu des sables bitumineux. On a pour cela déversé 1,25 litre de pétrole dans quatre zones d’environ 2,5 mètres sur 10 situées le long de la rive et délimitées par des barrages flottants. Le produit a été laissé durant 72 heures avant d’être nettoyé par des intervenants professionnels.

Les chercheurs étudient la réaction de l’écosystème, depuis les microbes jusqu’aux insectes et aux poissons. Ce projet permettra de mieux comprendre comment les microbes des environnements marins dégradent le pétrole.